Assurance de prêt immobilier : Garantie décès

Lorsque vous souscrivez à un prêt immobilier, l’assurance emprunteur est une étape incontournable exigée par la banque. Parmi ses différentes garanties, celle concernant le décès de l’emprunteur avant la fin du prêt revêt une importance particulière. Mais quels sont les détails à connaître sur cette garantie décès ? Dans cet article, nous explorerons ses conditions, ses subtilités, ainsi que les exclusions auxquelles il faut être attentif. 

Assurance de prêt immobilier : Garantie décès

Table des matières

Une protection incontournable

Protection financière

La souscription à une assurance emprunteur n’est pas juridiquement obligatoire mais elle est pratiquement inévitable pour obtenir un prêt immobilier. Cette assurance intervient si l’emprunteur se retrouve dans l’incapacité de rembourser son prêt en raison d’aléas de la vie. La garantie décès constitue le socle de cette protection, permettant le remboursement du prêteur en cas de décès de l’emprunteur.

Les conditions

Conditions

Les conditions liées à la garantie décès varient selon l’assureur. Des limites d’âge établies, souvent jusqu’à 65 ou 70 ans pour les contrats bancaires et jusqu’à 80 ou 85 ans pour les contrats externes. Il est essentiel de vérifier ces conditions, notamment la limite de couverture qui peut différer en fonction du solde de crédit et de l’âge de l’emprunteur. 

Choisir la bonne garantie décès

Garantie

Les emprunteurs ont le droit de choisir leur contrat d’assurance de prêt, ce qui offre une opportunité de réaliser des économies substantielles tout en bénéficiant d’une protection équivalente, voire plus étendue. Comparer les offres bancaires et alternatives permet de trouver la meilleure solution financière et de garantie. 

La mise en oeuvre de la garantie décès

Mise en oeuvre

En cas de décès de l’emprunteur, la garantie décès vise à rembourser la banque, libérant ainsi les ayants droit de la dette. Si le prêt est souscrit par une seule personne, l’assureur prend en charge le capital restant dû. En revanche, pour les emprunts à deux, la couverture est limitée à la quotité souscrite.

Les exclusions à connaître

Exclusions

Il est important de noter que certaines situations ne sont pas couvertes par l’assurance emprunteur, telles que les faits volontaires de l’assuré, les événements liés à la guerre, ou encore le suicide. De plus, des exclusions particulières peuvent s’appliquer, notamment pour les sports dangereux, certaines professions à risques, ou les maladies non déclarées. 

Conclusion

Conclusion

L’assurance de prêt immobilier, et en particulier la garantie décès, est un élément crucial à comprendre lors de la souscription à un prêt immobilier. En connaissant ses conditions, ses subtilités, ainsi que les exclusions éventuelles, les emprunteurs peuvent prendre des décisions éclairées pour protéger leur investissement et leur famille. 

Pauline Duhamel

Pauline Duhamel

A propos de l’auteur

Pauline Duhamel suit principalement les thématiques crédit, assurance, courtage, technologies, design… Lire la suite

Pauline Duhamel

Courtier  J’optimise
Rue de l’université, Technoparc Futura, 62113 Verquigneul

Newsletter

Inscrivez-vous et recevez les conseils de nos super-héros financiers !